Visa pour Moscou

La moitié des stades russes a été livrée en vue de la Coupe du monde de foot qui se déroulera au pays de Poutine en juin 2018.

Pendant que Paris pavoise sans réserve depuis l’attribution officielle à Lima ce 13 septembre (écho du 4/9 > FA web) des JO 2024 à la Ville-Lumière, la Russie prépare, elle, le mondial 2018. Lequel aura lieu désormais dans moins d’un an, à l’entrée de l’été prochain. Les Diables rouges ont déjà obtenu leur ticket direct (qualification en tête de groupe) pour Moscou et ailleurs, en l’emportant laborieusement contre la Grèce début septembre. Le tirage au sort des différents groupes – 32 équipes à répartir – et l’établissement du calendrier de la compétition auront lieu le 1 décembre à Moscou, vient d’indiquer la Fifa.

Précocement qualifiés, les red devils ont leur chance de figurer en tête d’un groupe à l’issue de la publication du ranking Fifa de mi-octobre prochain. Car les 7 mieux classés (la Belgique est actuellement 5e nation mondiale) figureront dans le pot 1 avec la… Russie, qualifiée d’office puisque le pays organise le rendez-vous planétaire. Pour cela, les Belges doivent encore engranger un 6/6 lors des rencontres encore à disputer contre Chypre et la Bosnie début octobre, dernières rencontres qualificatives au sein du groupe H.

Etalon : 45.000 fauteuils
Pendant ce temps, pour le Mondial 2018, la première phase de vente des billets à l’international vient de débuter. Ce sera jusqu’au 12 octobre. Idée déjà concrétisée aux JO d’hiver de Sotchi, un ticket valide et une fan ID vaudront visa pour entrer dans le pays. Villes hôtes (au nombre de 11) et douze stades à fournir, eux, sont prêts quasi à… moitié. Cinq d’entre eux ont en effet déjà été livrés. Parmi les fins prêts figure le Fisht Stadium de Sotchi , face aux contreforts du Caucase. Sur la mer Noire, cette cité balnéaire affiche l’ancien stade olympique reconverti dans des formes architecturales de sommet enneigé (écho du 4/4 > FA web) dessinées par l’expérimenté bureau britannique Populous.

Bâties sur un sol marécageux asséché à grands frais, les 40.000 places du Fisht ont été créées pour les JO 2014 déjà voulus par Vladimir Poutine. Parmi les autres enceintes déjà livrées figure l’emblématique Loujniki (Moscou ; 81.000 fauteuils), déjà à l’œuvre en 1956. Nombre de stades afficheront la même contenance : 45.000 sièges. Ce sera ainsi le cas pour : Pobeda Arena à Volgograd, en construction (PI Arena + GMP Architekten), futur terrain de jeu du Rotor Volgograd ; Mordovia Arena sis à Saransk, lieu de résidence de l’acteur français Gérard Depardieu naturalisé russe en 2013 ; Cosmos Arena en construction à Samara pour 300 millions € ; Rostov Arena à inaugurer en novembre, non loin de l’Ukraine ; Kazan Arena dans le Tatarstan, terrain de jeu du Rubin Kazan.

© FIFA ; agence Tass

Pin It on Pinterest

Share This