Les applications numériques se sont emparées des visites sur sites, données à compiler et rapports de chantier. Les fastidieuses manipulations de fichiers Word et tableurs Excel sont renvoyées à leurs chères études. La preuve par ArchiSnapper, app belge vieille déjà de 6 ans.

Progressivement, en Belgique comme ailleurs, le secteur de la construction s’épargne les montagnes de papier au profit du online. Ici aussi les applications mobiles et outils web viennent progressivement à la rescousse entrepreneuriale ou des tâches de coordination. Administration des pros du bâtiment, entrepreneurs principaux, architectes, ingénieurs, bureaux d’études, collectes de données et rapports de chantier prennent désormais la forme numérique. En partenariats divers, co-fondé par Jeroen De Paepe et Pieter Eerlings, le développeur belge de logiciels ArchiSnapper (démo YouTube ici; 9’37’’) s’est spécialisé dans la mise au point d’outils sur mesure. l’app’ permet ainsi de créer des rapports de site et des livraisons à partir de tablettes, smartphone, ….

Milliers d’utilisateurs
Fini d’enregistrer sur site puis de tout verser au tableur ‘Excel’ ou, pire, dans un fichier ‘Word’ ou Google Doc peu fait pour cela. Désormais avec ce type d’application, le rapport peut être créé sur site, à finaliser et contrôler de retour au bureau. Le rapport de triage est ensuite compilé automatiquement. Itou pour les rapports de sécurité, achèvement et surveillance (SafetySnapper) du site. La demande de solutions mobiles augmente régulièrement depuis 2012, date de création de l’entreprise, relève le duo De Paepe-Eerlings. En une demi-décennie, les sauts qualitatifs des techs comme reconnaissance vocale et appareil photo intégré ont été nombreux. De Paepe et Eerlings menaient jusque-là une activité centrée sur des mises au point de logiciels et d’applications en ligne ou calibrées pour mobile. Destinataires: petites, moyennes et grandes entreprises, en opérant du sol belge, mais aussi en Espagne, Pologne et Italie.

En 2012, un studio d’architecture leur a demandé de construire une app de rapport de terrain, pour gagner un maximum de temps en automatisant la prise de notes, l’insertion de photos, etc. Le projet à quelques dizaines de milliers € a fait place plutôt à un abonnement mensuel de quelques dizaines € une fois la demande rencontrée. Le bouche à oreille a fait le reste pour le duo d’entrepreneurs de Zottegem. ArchiSnapper revendique environ 5.000 utilisateurs parmi architectes, entrepreneurs et ingénieurs. Le site s’accompagne désormais d’un blog trilingue (Nl, F, En); l’un des derniers posts recense les 10 meilleures apps, dont forcément ArchiSnapper, entre AutoCAD (DAO > mobile), Construction Master Pro App et autre Waze pour éviter les… embouteillages.

Pin It on Pinterest

Share This