L’ancien Bigg’s de Waterloo a glissé dans le portefeuille de Redevco, le bras immobilier de Carrefour Belgique. Le géant de la grande distribution y consent actuellement 30 millions € pour remodeler les lieux quadragénaires en quelque 37.000 m2 consuméristes. Redessiné par Jaspers-Eyers et Syntaxe, le temple XXXL à venir est fermé jusqu’à fin août prochain, pour désamiantage….

A hauteur de Waterloo, le gigantesque merlon aux milliers de m3 est visible à la fois du ring et des bretelles ceignant l’ancien Bigg’s, racheté par le groupe Carrefour, l’un des leaders de la grande distribution belge et européenne. Dès ce 5 mai jusqu’aux derniers jours d’août, l’enseigne va fermer ce qui s’apparente à l’une de plus grandes surfaces commerciales de Belgique (écho du 15/9/2017 > FA web). Adossé sur près de 10 ha au ring bruxello-brabançon, cet ex-«Bigg’s» rivalise en effet de grandeur avec ses homologues bruxellois Auderghem et Basilix, et Schoten-Anvers

Appartenant au portefeuille immobilier de Redevco Belgium (134 sites totalisant 1,8 million m2), le site waterlootois fait l’objet d’un remodelage complet d’ici l’automne 2019. A cet effet, Carrefour Belgique a déposé 30 millions € sur la table, pour la vaste opération de reconversion en retail park. Avec quelque 21.000 m2, ce Carrefour géant aux quatre décennies bien tassées est en cours de densification pour se hisser à 36.500 m2 et une chalandise régionale

Délicat désamiantage
Proche et beaucoup plus modeste, une seconde enseigne éponyme a déjà perdu son Autocenter ré-érigé à Mont-Saint-Jean. Itou, le Brico Plan-It décentralisé dans le projet Bix est actuellement en construction sur deux étages avec du parking souterrain enterré, côté bretelle et merlon. Ce projet Bix concentrera tout sous le même toit. Le nouveau temple commercial XXXL y mêlera assortiments alimentaire, non alimentaire, 1.400 places de stationnement et l’une des plus grandes surfaces de bricolage/jardinage du pays. Un pôle ‘car’, un car wash, un drive et une offre horeca complèteront la panoplie.

La mission d’architecture a été confiée à Jaspers-Eyers Architects, le bureau brabançon Syntaxe et ontwerpbureau Pauwels (aménagements paysagers). Soignée, l’architecture affichera un mélange de bois-verre, des bardages métallisés et du béton architectonique. Des charges d’urbanisme affectent le projet Bix. Ses mentors financent un nouveau giratoire avalisé par le département permis-autorisations du SPW, à hauteur du Mediamarkt sur la N5 Waterloo-Genappe-Charleroi, pour la modique somme d’1 million €. Si la fin des travaux est prévue pour la fin 2018, l’actuelle fermeture de quelques mois a dû être consentie pour de délicats travaux de désamiantage (plafonds, colles carrelage, …). Le personnel goûtera aux joies du chômage technique long d’un peu plus d’un trimestre (Ph. G.)

© Jaspers-Eyers & partners+Syntaxe

Pin It on Pinterest

Share This