Grognon BEE architect

Dernière ligne droite avant délivrance des permis pour réagencer le Grognon, berceau historique de la bonne ville de Namur. Au pied de la Citadelle, esplanade piétonnière et Port innovant branché numérique et innovations constitueront une porte d’entrée à vue imparable sur Meuse, confluence, Sambre et cœur de ville…

Au confluent des Sambre et Meuse, Namur disposera bientôt d’un de ses projets majeurs au Grognon. Berceau historique de la ville et actuel siège du parlement wallon, l’endroit voisine le site naguère rejeté et imaginé sous forme d’un vaste vaisseau parlementaire amarré à quai par l’architecte tessinois Mario Botta. Ce sera sous la forme (vidéo ici ; 2’08’’) notamment d’une esplanade publique et d’un port numérique signé, à l’issue d’un concours international, par les bureaux namurois BEE Architect et les Danois de 3 XN (écho du 13/12/2016 > FA web).

Horizon 2020-21

Pour l’essentiel, pour environ 8,5 millions €, ce projet fédère divers aménagements, en principe à l’horizon 2020-21:

  • esplanade piétonne à lignes ondulantes et verdurisée
  • passerelle cyclo-piétonne du bureau Greisch(écho du 1/3/2016 > FA web)
  • port numérique contemporain, aux grandes baies vitrées et à toit-promenade
  • horeca panoramique
  • parking d’environ 650 places enfoui sous le Grognon

Identité forte de l’ensemble du projet, esplanade piétonnière (N92-Sambre) avec gradins menant aux quais et port numérique constituent les derniers volets des aménagements prévus avec, pour la majorité, permis en poche. Ils étaient l’objet d’une vaste enquête publique (aspects archi-patrimoniaux) jusque cette fin janvier 2018. Cette procédure ne concernait toutefois pas les activités à développer entre les murs du bâti futuriste.

Quatre en un

En référence au concept de villes intelligentes smart cities digérant les révolutions numériques en cours, le Port-temple du numérique centré sur le Namur de demain a été rebaptisé NID, acronyme de Namur Intelligente et Durable. Opérationnel pour 2021, il accueillera notamment un restaurant et le Pavillon de l’Aménagement urbain (modélisation des grands projets de ville; mesures amont des impacts), déménagé de l’hôtel de ville. Entièrement vitrée, sa façade aura une verticalité renforcée par des lamelles métalliques. Toit-promenade végétalisé en pente douce et terrasse offriront des vues inédites sur la Meuse.

Inspiré de son prédécesseur expérimental et innovant Tubà-Lyon (tube à expérimentations urbaines), le Port numérique namurois ne doit cependant pas être confondu avec le futur pavillon numérique de Wallonie. Ce dernier sera domicilié dans l’ancien Pavillon de l’Exposition universelle de Milan (2015) conçu par l’architecte Patrick Genard, à remonter sur la vaste esplanade de la citadelle. Apparemment concurrents, les deux bâtiments associés en sus au TRAKK sont en fait complémentaires. Chacun d’entre eux constitue une composante du futur pôle numérique namurois. Le premier s’adresse plutôt aux citoyens, le deuxième aux écoles et touristes, le troisième vise les entreprises.
© BEE Architect + 3XN

Pin It on Pinterest

Share This