Projet-Cathédrale-Liège

Dans l’hyper-centre liégeois, deux chantiers bouleversent le quotidien de la Cité ardente. Ce périmètre protégé abritant l’ancien siège Nagelmackers (banque et wagons-lits) aura une toute autre allure en 2022.

Tout proche du Carré, entre les quartiers St-Laurent et Outremeuse, la place Cathédrale prend petit à petit ses futures allures en rive gauche. Tout en restant accessible, l’édifice St-Paul de Liège du Xe siècle est ainsi sous le coup d’une profonde restauration extérieure (toiture, charpente, pinacles, pierres et façades) d’une demi-décennie qui s’achèvera en 2022. Son voisinage immédiat, lui, est familier aux Liégeois : il abritait jusqu’il y a peu l’ex-siège Nagelmackers (banque + Cie wagons-lits Orient Express, premier express de luxe circulant en Europe), à l’architecture ’70 dépassée et aux métier tertiaire. Celui-ci a été entièrement désossé, n’en conservant que le squelette en béton ne comptant autrefois que 5 étages.

Quasi imperceptible

Exit les occupants de naguère : notamment l’ex-Médiathèque (Point Culture) et les locaux liégeois de Bel RTL. L’ensemble sera reconstruit selon un projet ‘mixed-use’ baptisé «La Cathédrale». Alternant pleins et vides, ses 8.500 m2 résidentiel-commerce ont été imaginés par le bureau d’architecture liégeois N.J.D.A. pour le compte du fonds d’investissement gantois Baltisse. Outre les surfaces commerciales du rez et du premier étage, une demi-centaine d’appartements prendra possession des lieux aux 5 autres étages. Derrière les parements en pierre blanc cassé-beige, la commercialisation ne traîne pas les pieds.

Trois quarts des 44 unités (du studio à l’appartement 3 chambres) sont en effet déjà vendues. Ce n’est pas encore le cas des penthouses panoramiques à bardage zinc à poser en toiture du bâtiment contemporain (168 m2 à 870 000 €). A terme, les transformations de l’ancien siège Nagelmackers offriront un tout nouveau visage à cette place cœur de ville de la Cité ardente. Dans ce périmètre protégé, passant de 5 à 7 étages, l’immeuble pourrait paraître encore plus imposant. Il n’en est rien car les lieux n’ont grandi en définitive que de 3 m au total. Les architectes ont fait le pari de deux derniers étages en retrait pour rester en harmonie avec le voisin cultuel. (Ph. G.)

© N.J.D.A/Baltissimmo

Projet-Cathédrale-Liège

Pin It on Pinterest

Share This