Centre-adm-brucity

D’ici 2021, la Région bruxelloise disposera d’un nouveau paquebot administratif. Ce sera sur les cendres du parking 58, le premier parking européen à étages, érigé pour l’Expo universelle.

A l’époque, la philosophie était le tout à la voiture. On se garait encore partout sur la Grand’ Place de Bruxelles, réputée pourtant l’une des plus belles du monde. Des planifications existaient pour faire converger une série d’autoroutes jusqu’au centre de la capitale, en passant notamment par le Manhattan bruxellois (quartier Nord) et ses futurs gratte-ciel. Dès 1955, en prélude à l’Expo 58 qui réunira 42 millions de visiteurs, le bureau d’études Tekhné est chargé d’établir un plan directeur. Cette planification inclue le premier et plus vieux parc urbain à voitures du genre chez nous et même en… Europe : le parking béton-acier 58, sur dix étages, au toit panoramique. Modèle ? Les Etats-Unis, comptant une voiture par trois habitants.

Aujourd’hui, la philosophie urbaine bruxelloise s’est complètement inversée. La meilleure preuve ? Le piétonnier tant controversé instauré sous l’ère Mayeur (mais confirmé, avec aménagements, par l’actuel bourgmestre Philippe Close) à l’hyper-centre-ville. Fermé définitivement début août dernier, le parking 58 à 600 places va être désossé (désamiantage) puis entièrement démoli. En béton armé, son accès hélicoïdal a été largement inspiré d’une semblable réalisation dans le downtown de San Francisco, outre-Atlantique (écho du 26/4/2016) > FA web). Seule sa façade aveugle tranche de l’alter égo US imaginé par l’architecte G.A. Applegarth.

Cynodrome
Conçu par le duo Pierre d’Haveloose-Alexandre Lipsky, ladite grande première continentale fut érigée sur l’emplacement d’anciennes halles reconverties où se déroulaient notamment des courses de lévrier, à l’origine de paris enfiévrés. En 2021, ce sera une toute autre destination pour le doyen des parkings bruxellois à étages. A sa place, un paquebot de verre baptisé Brucity (vidéo corporate 3D ici ; 6’ 22’’) comprenant bureaux aux étages, accueil du public au rez, parkings du -1 au -4, étage technique intermédiaire et salle du collège au sommet. Regroupant quelque 1.500 fonctionnaires, Brucity constituera le centre administratif flambant neuf de la capitale belgo-européenne. L’exécutif bruxellois fera ainsi l’économie des 14 implantations actuelles – dont l’actuel centre administratif de la place de la Monnaie – très énergivores.

Conçu par le bureau Bruno Albert Architecte & Associés, ArchiI+ I, BUROII et le Bruxellois Pierre Lallemand, le projet Brucity est celui d’AG Real Estate (portefeuille immobilier le plus important du pays), par le biais de sa filiale à 90 %. Interparking possède 800 parkings (> 9 pays européens), gère des parkings ferroviaires allemands et exploite 400 parkings sous marque Contipark. Il en coûtera… 135 millions € pour réaliser ce complexe tout en transparences et verre, agencé autour de puits de lumière zénithaux. Basse énergie, il totalisera 37.500 m2 sur 9 niveaux. Les sous-sols conditionnés abriteront les archives de la Ville ; dotée d’un jardin public-panorama, la toiture, elle, sera accessible au public.

© ArchiI+I & consorts/AG Real Estate

Centre-adm-brucity
Centre-adm-brucity
Centre-adm-brucity

Pin It on Pinterest

Share This