En zone nord de la capitale politique wallonne, le quartier des Casernes va accueillir un nouveau tissu urbain à quelque 30.000 m2 et 55 millions €. C’est le consortium Cœur de ville qui vient d’emporter le marché public, dont les concepteurs sont les namurois d’AAO et les bruxello-anversois de DDS+.

A l’entrée de Namur, face au faisceau ferroviaire et les quatre volumes en briques des Archives de l’Etat conçus par l’Atelier de l’Arbre d’or, l’ancien site martial des Lanciers doit accueillir nouveau palais de justice, logements et rez commerciaux, parc public, bibliothèque communale, horeca (échos des 2/10 et 14/2/2017 > FA web). Et également le site maintenu en partie nord, côté boulevard Cauchy/rue des Bourgeois, des trois tours réunissant cité administrative et centre de contrôle Namur du SPF Finances.

La partie arrière de cet îlot ‘casernes’ à 1,3 ha sera donc, pour l’essentiel, dévolu au résidentiel. Ce nouveau pan de ville sera le premier érigé depuis l’entre-deux-guerres dans la capitale politique wallonne. Les capitaux mobilisés sont considérables: 55 millions €. Préservé, l’ancien corps de garde XIXe siècle en sera l’élément central et accueillera un outil muséal dédié au continent africain. Lancé en 2017, le marché de conception, réalisation et promotion de cet ensemble immobilier de près de 30.000 m2 vient d’être attribué par le collège et présenté, début juin, au Pavillon de l’aménagement urbain. Le consortium retenu est SA Cœur de Ville associant les bureaux d’architecture AAO et DDS+, le développeur Thomas & Piron, Qbrik et paysagiste Eole.

Gentilhommière
Composé également d’un nouveau palais de justice à 18.000 m2 (ADP2 > Atelier d’Architecture de GenvalCerau Architects Partners + AUPa), ce futur quartier à taille humaine est un des maillons d’un projet de redynamisation urbaine beaucoup plus vaste concernant tout le pôle nord de la ville-capitale. Ce projet lauréat Cœur de Ville a été primé sur les autres offres déposées car, selon le jury, «exemplaire sur le plan du développement durable, il se distingue par son intégration optimale dans le tissu urbain. Il structure le nouvel îlot à partir des différentes perspectives urbaines existantes.»

Eradiquant le vaste parking actuel à ciel ouvert, les chantiers concernant cette partie urbaine de la programmation Casernes devraient débuter mi-2019, après dépôt de la demande de permis. A livrer pour 2022, elle comporte dans les détails (vidéo de présentation, 3’20’’):

  • ensemble mixte résidentiel (11 studios et 123 appartements) rez+5 à loggias, balcons et baies à dimensions variables rythmant les façades et jardin privatif au cœur des logements
  • bibliothèque communale à 2.000 m2 marquant l’angle et brasserie à 300 m2 + salle polyvalente (biblio, collabos muséales, conférences); les deux composantes sont reliées par une passerelle-lieu événementiel, terrasse et auvent protecteur
  • halle maraîchère
  • musée africain (ancien corps de garde) extensible
  • commerce de proximité à 800 m2 favorisant les circuits courts
  • parc public ouvert et jeux d’eaux
  • parking enfoui à 2 niveaux
  • revitalisation rue des Bourgeois

© SA Cœur de Ville

Pin It on Pinterest

Share This