L’architecture de l’insolite a encore de beaux jours devant elle. Petit florilège offert, à quelques jours d’un nouvel été, par Focus Archi web…

Déboulonnées…
Oh ma belle maison… flottante, à… recycler. Dans la région des grands lacs peuplant le nord-ouest Pacifique américain, les prix de l’immobilier flambent depuis la forte reprise économique. Ainsi, à Seattle, le prix moyen des quatre façades a enregistré une hausse de 85% en un peu plus d’une demi-décennie, rapporte le California Sunday Magazine. La principale ville de l’état de Washington a inauguré une manière plutôt originale de recycler des maisons jugées désuètes : les villas cossues déménagent après tout un travail d’élévateurs hydrauliques, grue et barge. Seules les fondations restent sur place.

Pour contrer cette hausse continue des prix immobiliers, ces vieilles maisons généralement de bois et de verre et promises à la destruction étrennent en effet une nouvelle vie ailleurs, sur des terrains moins recherchés, en y étant remontées. Ce travail offre une fenêtre étrange baptisée residential structural moving (vidéo ici; 2’11’’) sur le marché du logement dans cette partie des Etats-Unis, dans laquelle s’est engouffrée une firme comme Nickel Bros. Sis sur du foncier racheté généralement à prix d’or, ces vénérables bâtisses encore en bon état quittent désormais la ville par les eaux, d’une pièce, sur barges spécialement affrétées. Les autres sont démolies par de nouveaux acquéreurs.

Skiez en toitures…
Mi-avril dernier, les Scandinaves de BIG (Bjarke Ingels Group) révélaient une variante de leur usine thermique ARC réalisée à Copenhague… à toiture skiable (écho du 29/4/2016 > FA web) et valorisant les déchets de la capitale danoise depuis début 2018! Des plans viennent d’être publiés, cette fois dotant l’hôtel helvétique des Horlogers d’une piste de ski en toiture en forme de zigzag. Sis en vallée de Joux (Suisse occidentale), l’établissement à colombages de 7.000 m2 comprend une pile de dalles inclinées linéaires. Elles s’inclinent vers le sol pour créer une piste de ski en hiver et une série de cinq terrasses herbeuses pendant la saison estivale. BIG a conçu les lieux pour son client Audemars Piguet, à côté de son atelier d’horlogerie dans le village du Brassus, où celui-ci disposera également d’un musée original, tout en spirales.

‘Cendrillon’ taïwanaise
Lors du très récent mariage princier Harry et Meghan Markle tenu en la chapelle St-George à Windsor, les édifices religieux sont particulièrement revenus à la une. Le magazine international d’architecture Dezeen en a même fait un post prêtant à sourire, recensant le top 10 des… chapelles nuptiales les plus insolites au monde. Parmi ces unusual wedding chapels figure un édifice en forme de… pantoufle de verre façon Cendrillon avant que le carrosse ne se transforme en citrouille.

Sur sa côte sud-ouest, Taïwan a en effet construit pour le Nouvel An chinois 2016 un tel édifice pour des photographies de mariage conte de fées. Plus de 320 panneaux de verre teintés ont été utilisés pour ériger la chaussure à talon haute de 16 m. Celle-ci n’abrite toutefois pas de cérémonies mais sert uniquement de décor toile de fond pour les traditionnelles séances de photos de couples tout justes unis. L’Asie possède d’ailleurs quantité de tels lieux de mariage plutôt inhabituels.

© N. Bros (maisons ‘recyclées’); BIG (hôtel-ski); Dezeen

Pin It on Pinterest

Share This