Le milliardaire gantois Marc Coucke, le plus connu des CEO flamands, injecte 50 millions € à Durbuy désignée comme la plus petite ville du monde, pour y ériger un mégaprojet : le plus grand parc de loisirs nature d’Europe, sur 300 ha. Les architectes sont appelés à la rescousse…

Après avoir revendu son entreprise Omega Pharma près de 4 milliards € au géant pharmaceutique US Perrigo, le milliardaire Marc Coucke multiplie les investissements. Jusqu’ici, le CEO le plus connu de Flandre a racheté 230 ha aux portes des Ardennes (Durbuy, Barvaux, Grandhan) en joint-venture avec Baert Maerten (LPM), homme d’affaire furno-durbuysien. Capitalisée à 381 millions € et basée à Merelbeke, sa société familiale de gestion immobilière Alychlo veut les porter à 300 ha d’ici 2017 pour y ériger le plus grand parc loisirs verts d’Europe. Pour ce faire, au cœur de la première destination touristique wallonne, Coucke a fait main basse sur bois, prairies, campings aux parcelles à l’année à raser. Et surtout, attirant un demi-million de visiteurs annuels, deux affaires ‘outdoor’ profitables: Durbuy Adventure et LPM, fusionnés en LPM Durbuy. Objectif ? Du tourisme vert sans quads, karting ni paintball, avec des ambitions à la Pairi Daiza (ex-Paradisio) que Coucke détient désormais en partie. Les architectes se pressent déjà au portillon. Car ce ‘pretpark’ axé détente-repos, sports et aventures engloutira 50 millions € d’ici 2020. Pour le parc d’attractions lui-même mais aussi, «à terme», un demi-millier maisons de vacances, gîtes et autres constructions – business plan paramétré sur 100 (1re phase) – en dur à ériger. Sans oublier hôtels, château du Faucon (séminaires) et ferme Joris à reconditionner. Le tout pour maîtriser l’ensemble de la chaîne touristique. Coucke-Maerten y veulent «de l’hébergement de standing et à neutralité énergétique» privilégiant le bois. Coucke rêve également d’ériger un musée d’art moderne et relier parc, Musée et ville de Durbuy «par téléphérique.» Actuellement, avec déjà à son actif Houtopia (Houffalyze) et Chlorophylle (Manhay) aux parcours en cordages et bois scénographiés par le bureau Playful Landscaping et son architecte paysagiste brabançon Serge Depraetere, T.V.B. Bastogne installe une première plaine de jeux ‘fort romain’ à front du futur parc, entre ancien circuit karting et plan d’eau. «Plans et esquisses ont été réalisés en interne, précise son patron Marcel Schutz. L’Atelier 47 de Durbuy s’est occupé du permis de bâtir. Tout doit être fini pour fin juillet. Cette plaine de 60 ares est publique ; l’entrée n’en sera pas payante.» Le ticket d’entrée du parc LPM Durbuy serait lui à 45 € la journée.

Vidéo ici (TvLux) sur les plans de Marc Coucke à Durbuy

© SI Durbuy vieille ville ; www.derijkstebelgen.be (L. Verduyn)

Pin It on Pinterest

Share This