L’ouverture toute prochaine de Docks Bruxsel à Schaerbeek-Laeken a incontestablement mis la pression sur les concurrents. Explications…

Conçu par Art&Build pour Equilis (groupe Mestdagh), le nouveau temple commercial et de loisirs péri-urbain Docks Bruxsel (voir notre écho du 15/9 publié sur FocusArchi web) ouvrira ses portes le 20/10 prochain, bordé par canal Bruxelles-Charleroi et domaine royal de Laeken. Du coup, la concurrence sort du bois. Au premier rang, on retrouve AG Real Estate, au portefeuille à 6 milliards € dont un bon milliard est logé dans le pôle commercial. Parmi les actifs «retail» de premier plan, City 2 (51.000 m² ; Bruxelles-Ville), La Monnaie-The Mint (idem) et shopping centers de Woluwe et d’Anderlecht. Avec 13 millions de visiteurs/an (contre 8 espérés à Docks), City 2 constitue le plus important centre commercial en région bruxelloise. Début 2017, les lieux seront rénovés tout en restant ouverts. Le proprio va investir près de 40 millions € dans la transformation lourde, redessinant entrées et intérieur pour simplifier et rendre plus lisible. Le chantier sera étalé sur 18 mois. Les espaces centraux de trois des quatre niveaux (hors Fnac) sont concernés. Au niveau inférieur, cela se traduira par l’arrivée d’une sorte de terrasse à l’anglo-saxonne, commune à plusieurs restaurants. Sur les deux autres niveaux, les espaces centraux seront dévolus à l’événementiel. A l’autre bout de la rue Neuve, AG Real Estate transforme aussi The Mint, place de la Monnaie, une mue conçue par DDS & Partners Architects. Le propriétaire du pied de l’immeuble détenu par Bruxelles-Ville et bpost y investit là plus de… 100 millions € ! Exit la galerie de la Monnaie, place aux magasins en mode ‘grand boulevard’ tournés vers l’extérieur et greffés au grand piétonnier imaginé par l’exécutif Mayeur. L’ouverture est prévue pour fin 2017. Quant aux shoppings périphériques (Woluwe et Anderlecht), le premier a été récemment revu et étendu. Des rénovations en profondeur intérieur-extérieur vont être menées dans le deuxième s’étendant sur 7 ha. C’est le bureau d’architecture paysagère JNC qui s’occupera des abords. DDS & Partners Architects s’occupera lui du bloc de béton vieux de près d’un demi-siècle, en même temps que l’extension prévue sur 12.000 m² entre 2018 et 2020.

 © AG Real Estate

Pin It on Pinterest

Share This