Deux dents creuses vont être radicalement traitées dans l’intra-muros nivellois. C’est la fin notamment d’un chancre vieux de trois décennies entre centre culturel et administration. Sans parler de la rénovation du cinéma Athena se posant en futur rival des grands complexes brainois et de LLN.  

Au pied de la collégiale Ste-Gertrude – l’une des plus grandes églises romanes subsistantes du pays -, l’entreprise Belgacom (ex-RTT) dispose d’un immeuble massif des années 60, n’y gardant qu’une activité résiduelle de répartition zone 067 et d’automations. Délaissé depuis 1989, ce quasi chancre voisine centre culturel et Waux-hall sur la principale place nivelloise. Contre… 27 millions €, cette situation appartiendra bientôt au passé. Pour le compte de SFI Private actif dans l’immo résidentiel, la sprl d’architecture DDV a imaginé l’avenir des lieux: partie tertiaire (Poste), espace commercial modulable et logements en surplomb sur 4 étages (72 appartements) aux façades en relief, briques et pierres de France.

Au siège transféré d’Etterbeek à Limal, SFI Private dispose de référence de choix. Encore à Nivelles avec le plus important projet immobilier de la législature 2012-18: l’autre dent creuse (projet Conceptionnistes: logements, polyclinique Erasme, commerces) à traiter, et sur le haut du pentagone bruxellois. La firme brabançonne y a ainsi racheté l’ex-siège STIB (transports publics bruxellois) à front de la Toison d’Or pour 18 millions € et l’a spectaculairement transformé. Sans jamais perturber l’exploitation du complexe UGC abrité dans la galerie sur le haut du pentagone bruxellois, également entièrement reconditionnée.

Cinéma Athena

A Nivelles, actuellement occupé par un showroom de cycles, l’arrière du bâtiment sera également traité. Petit parking à ciel ouvert, 3 étages enfouis à fonction identique, bureaux et surfaces modulables s’articuleront autour d’une placette soulignant les anciens remparts de la cité de l’Aclot (boulevard des Arbalétriers). Ces grandes lignes du projet immobilier viennent d’être soumises à la Commission consultative d’aménagement du territoire et de mobilité (CCATM). La demande de permis sera introduite en ce mois de janvier.

Ce projet devrait mobiliser 2,5 ans de travaux, dont d’abord la démolition intégrale du chancre. Un autre dossier majeur nivellois fait parler de lui, celui de la rénovation/mise aux normes du cinéma Athena (2 salles> 85% tous publics 15% art & essai) rue de Soignies. Comprenant la démolition intérieure, ce chantier entamé en février 2017 est à l’arrêt. L’étude acoustique initiale est lacunaire. L’étude complémentaire devra tenir compte des techniques ‘son’ actuelles, avec un surcoût de l’ordre de 10% de la facture finale. Le cahier des charges va également être peaufiné. L’ouverture est repoussée au second semestre 2018, (Ph. G.)

 © DDV 

Pin It on Pinterest

Share This