Matexi Genappe

Divers dossiers d’envergure urbanisant davantage l’une ou l’autre ville majeure brabançonne viennent d’obtenir le feu vert. De l’îlot nivellois des Conceptionnistes à I-Dyle sur l’ancienne sucrerie genappoise, marquant le début du réaménagement du plus grand site industriel du BW…  

Plusieurs dents creuses sont en passe d’être éradiquées de la vieille dentition paysagère du centre-ville nivellois (écho du 8/1 > FA web). Parmi elles, le projet Conceptionnistes, chancre vieux d’un quart de siècle sis à un endroit stratégique entre Grand’ Place et pôle commercial piétonnier intra-muros. Acteur brabançon en immo résidentiel, SFI Private (via SA Chantiers) y dispose du crédit nécessaire puisque l’une de ses références n’est autre que l’ex-siège STIB à front de la Toison d’Or (pentagone bruxellois) spectaculairement transformé pour 18 millions €.

Délivré en septembre dernier, le permis unique octroyé vient d’être confirmé pour l’îlot nivellois autrefois couvent-hôpital, successivement par fonctionnaires techniques, délégué et ministère wallon de l’Aménagement du Territoire. Projet multifonctionnel estimé à 30 millions € entre, les Conceptionnistes seraient constitué de 3 immeubles mixtes traité par le bureau d’architecture DDV, installé à Nivelle et en RD du Congo. Ceux-ci se composeraient :

  • Polyclinique et centre paramédical Erasme à l’étroit rue d’Anvers et désireux de s’ancrer aux Conceptionnistes > 495 m²
  • quelque 2.000 m2 de rez commerciaux
  • une demi-centaine de logements
  • parking souterrain > 295 places (charge d’urbanisme)

Eco-friendly

Pavé St-Joseph à Genappe, sur un terrain hors friches industrielles de 8 ha en ZAAC* sur une toute petite partie de l’ancienne sucrerie brutalement fermée en 2004, un vaste projet de nouveau quartier éco-friendly à 62 millions € aborde semble-t-il aussi l’une de ses dernières lignes droites. Permis d’urbanisation en poche depuis cette mi-janvier (permis d’urbanisme, prochaine étape) autorisant des travaux de voirie, le projet donnera peut-être l’impulsion décisive du réaménagement des 145 ha, le plus grand site industriel à revitaliser en Brabant wallon. Une opération pilotée par la Sarsi**.

Sur ce site en… centre-ville qui fait l’objet d’une construction patrimoniale mémorielle en cours, le schéma qui s’y dessine y marierait éco-quartier (21/25 > référentiel SPW ‘quartiers durables’), activités économiques et réserve naturelle. Baptisé I-Dyle (260 logements) du nom de la rivière naissant non loin, ce petit ensemble de terres naguère agricoles vient d’obtenir son permis d’urbanisation. En terrasses successives, les 147 lots mêleront à l’horizon 2026 maisons et blocs d’appartements -rez +1/2 pour l’essentiel- signés Matexi BW + Vproject et sociétés cousines en sursis pour ces derniers, semble-t-il, d’une mise en liquidation judiciaire à l’été 2017 (source: groupe VA).

A Genappe, ce duo a été désigné lauréat de l’appel à projets et a mené à bien la procédure de dialogue compétitif. Ce sera sous la forme d’un éco-quartier basse énergie dessinés par le bureau interne de Matexi, les paysagistes de JNC International et en petite part DDV (intervention en front de projet). I-Dyle s’agencera autour d’une coulée verte et de liaisons douces connectées à un Ravel. Comme à Poteresse-Bouge (écho du 22/5/2017 > FA web) en Namurois ou Belle vallée, projet similaire (350 logements + pôle santé) domicilié à Jodoigne, moins avancé. Les espaces publics et communautaires du pavé St-Joseph totaliseront 2 ,8 ha. Le cahier des charges régional fixe la densité alentour, 30 logements à l’hectare.

*zone d’aménagement communal concerté ; ¨¨Société d’assainissement et de rénovation des sites industriels du Brabant wallon

© DDV ; Bureau d’urbanisme interne Matexi

Pin It on Pinterest

Share This